,

Le tricot et moi

DSCF6907

Le tricot et moi on a une grande histoire un peu bizarre…

Ma grand-mère m’a appris le point mousse, je devais avoir 7 ou 8 ans. ça ne m’a pas vraiment plus. La laine était d’un rose vilain, elle grattait un peu, et puis ça me paraissait long, mais long avant de voir quelque chose se dessiner vraiment. Pourtant à coté de ça j’adorais déjà coudre des robes qui ressemblaient à rien pour mes Barbies.

Et puis quand j’étais étudiante je me suis mise vraiment à la couture. Et le tricot m’est revenu en tête. Mes colocs tricotaient, très bien même, et ça me fascinait. Je bossais en librairie et je voyais les livres de tricot fleurir les uns après les autres. J’ai même organisé un atelier tricot ! Tout me disait de m’y mettre finalement. Mais aurai-je la patience?

J’ai donc appris pour la 2e fois le point mousse, j’ai fait des bandes horribles, pleines de trous… et puis je me suis améliorée. Et je suis devenue addict avec une envie de tricoter tout le temps n’importe où. peu importe ce que je tricotais finalement, je trouvais ce geste répétitif totalement reposant. J’ai même appris le point de riz, puis les côtes, mais là ça devenait pénible. Impossible de me souvenir de quoi que ce soit d’une fois à l’autre.

Et puis finalement, impossible de terminer un projet. Je n’avais pas la patience. Au bout de 20 min j’étais contente mais lassée. Les gestes de la couture sont variés, dessiner le patron, couper le tissu, coudre les pièces de façon différente, ça avance vite mine de rien. Alors que tricoter pour moi est plus monotone, et bien moins rapide, mais on peut tricoter partout au moins! Je me suis dit à ce moment la que je me mettrai vraiment au tricot le jour où je serai enceinte. Et quand j’ai attendu Mona, prise dans mes projets de couture, j’ai remis ça à plus tard.

Mais quand même, tous les automnes dès le premier frimât, j’entendais l’appel du tricot. Cette nouvelle envie d’acheter de la laine, et de tricoter, même sans but ni projet. Juste les gestes apaisants qui font du bien, qui occupe les mains. Alors un jour j’ai pris une résolution : terminer enfin un projet, aussi petit et modeste soit-il. Et au point mousse, pour ne pas trop perdre le fil.

J’ai acheté des aiguilles en bambou, et une jolie laine pour me motiver. J’ai fait un headband, puis 2. Et une petit écharpe pour Mona dont j’ai mis 2 ans à rentrer les fils !

Cette année à la rentrée, le même appel, doublement motivé par cette jolie mercerie qui a ouvert pas loin de chez moi. Et puis une urgence : tricoter vite un col pour Mona, pour l’école. J’en étais capable, de le faire et surtout de le terminer, je le savais. Alors pour me faciliter la tâche et aller vite, j’ai pris des aiguilles énormes, et une grosse laine. Et j’ai tricoté ce rectangle relié aux deux bouts. J’avais cette urgence de sortir la douceur de mes mains, pour que ma poulette puisse l’avoir avec elle, en cette rentrée d’école un peu difficile. Une fois le col terminé, son bonheur était immense!

J’ai trouvé ça tellement facile que je me suis lancée dans un deuxième projet : tricoter en béguin assorti au col, avec la même laine. Lors d’une soirée tricot les copines m’ont appris plein de choses et j’ai pu faire les côtes. J’ai tricoté un grand rectangle encore une fois, cousu d’un coté, avec un petit lien de laine tressé passé entre les mailles. Je pense aussi lui ajouter un pompon coloré. Mona adore cette petite capuche toute douce et moi je fonds devant ses boucles dorées qui s’en échappent.

Le tricot et moi, on a fait du chemin ! Deux projets terminés en 1 mois et demi, c’est un exploit croyez-moi !

Et vous savez quoi? Je me termine un nouveau headband et je fais un col pour ma filleule. Le tout avant Noël! Si si je vous jure !

Et vous le tricot? Experte, passionnée, débutante ou plutôt en rejet total? Racontez-moi !

DSCF6914

DSCF6906

DSCF6909

Share

15 comments on “Le tricot et moi

  1. Nanikaa
    4 décembre 2015 at 8 h 54 min

    Magnifique ! Ta Mona et tes ouvrages 🙂

  2. emerentine
    4 décembre 2015 at 8 h 55 min

    Les finitions semblent impeccables et Mona rayonne de joie! Merci pour ce billet inspirant. j’ai acheté des aiguilles et commander des jolies laines mais impossible de me mettre au crochet. Allez ce soir, grâce à toi, je vais retenter.

  3. Ritalechat
    4 décembre 2015 at 9 h 07 min

    rrro c’est chou! de toute façon je fond devant Mona, comme ça c’est réglé. Que j’aime les enfants environnés de laine!

  4. Les Moustachoux
    4 décembre 2015 at 9 h 31 min

    C’est chouchou bravo Anne-Cha

  5. Clémentine
    4 décembre 2015 at 9 h 56 min

    Je n’y connais absolument rien en tricot mais ta Mona est tellement craquante !!

  6. Bricole
    4 décembre 2015 at 9 h 56 min

    Ahah, la première étape me parle bien : elle apparaissait tellement, mais tellement lentement cette écharpe de poupée ! Alors que pour les petites robes, c’était magique !
    Mais pour ma part je suis restée bloquée à cette première étape. Peut-être un jour…

  7. Zelda
    4 décembre 2015 at 10 h 17 min

    ah ah je me reconnais entièrement dans tout ce que tu décris. J’ai appris, mais je trouve ça tellement long que je m’ennuies à chaque fois et j’ai du mal à terminer. J’ai quand même tricoté 2 bonnets aidée par mon copain qui tricote et adore ça lui ! Mais là, justement j’ai envie d’une grosse écharpe en laine et je n’arrivais pas à me motiver pour le faire. Mais j’ai trouvé la solution, je vais prendre de la laine épaisse comme toi et des grosses aiguilles et ça ira beaucoup plus vite ! (bien sûr je ne connais que le point mousse et encore là il va falloir me rafraîchir la mémoire, j’oublie très vite).
    J’adore ce que tu as fait pour Mona, elle est chou dedans 😉
    Bises

  8. Elodie
    4 décembre 2015 at 11 h 09 min

    Je crois que je suis un peu comme toi avec le tricot… J’aime ça, l’idée de le trimballer partout, la douceur, mais au bout de 30minutes ça me soule, je m’ennuie. Du coup je tricote aussi des cols pour mon bébé (tu as essayé le mini-trendy de Melle Sophie), des snoods et écharpes. Je me suis lancée depuis peu dans un gilet, qui traine au fond d’un sac, et un pull en aiguilles 8. Vais-je les terminer avant la fin de l’hiver ?

  9. Sophie
    4 décembre 2015 at 11 h 58 min

    Mais cette bouille de Mona …. je fonds <3
    j'ai fini le snood celui d'Hanna, fini mon trendy et commencé un nouveau … bref tricot novice mais tricot addict …
    bon, quand est ce qu'on se refait cette soirée blogo tricot papotti ? des bisous doux

  10. Marie*
    4 décembre 2015 at 12 h 26 min

    Eh bien moi, j’ai tricoter des petits gilets, chaussons, tour de cou avant de ma rendre compte que finalement, si la laine n’était pas énorme ça me gonflait un peu! Mais j’aimerais faire un petit béguin à mon bébé, par contre, je n’ai aucune idée des dimensions de mon rectangle..? Je file demander à Félicie à Paris 😉 Mona est mignonne avec sa capuche! Un pompon de couleur ce serait chouette:)

  11. Marie
    4 décembre 2015 at 22 h 45 min

    Pareil ! Sortie du point mousse et des grands rectangles, je ne sais pas faire grand chose de mes aiguilles. Aucune régularité, je traverse des périodes tricot frénétiques, puis des mois sans aligner un rang. J’aurais aimé tricoter snoods et béguins pour la Noël, mais mon petit bonhomme semble juger la sieste très dispensable et je ne trouve guère le temps de sortir aiguilles et pelotes. Ce sera pour 2016… J’espère !
    Et bravo pour tes réalisations, Mona a l’air ravie !

  12. Lulu La Lucette
    5 décembre 2015 at 7 h 05 min

    Trop heureuse ta mimi!
    Comme toi le tricot j’ai essayé enfant et je n’ai pas vraiment accroché, je m’y suis remise il y a 6 ans à un moment de ma vie pas facile… depuis c’est un vraie addiction, toujours mille projets en cours et puis c’est un peu aussi mon métier! Aujourd’hui je crois que je peux dire que je suis une « passionnée confirmée » 🙂
    Bon weekend

  13. Welovecharli
    5 décembre 2015 at 19 h 59 min

    Mais il est super chou ce petit béguin. Bravo!

  14. yeahyeahgirl
    7 décembre 2015 at 13 h 05 min

    rejet total ! ma mère tricote pour moi ça me va ! je suis une couturière moi, faut que ça avance, je déteste commencer un truc sans pouvoir le finir rapidement, c’est mon côté speedy, c’est aussi pour ça que j’ai horreur qu’on m’interrompe. Le tricot c’est donc absolument pas possible pour moi ! j’admire les tricoteuses mais je suis trop maniaque pour laisser des ouvrages en suspens.

  15. les reloux
    17 décembre 2015 at 13 h 28 min

    c’est adorable ! et j’aime beaucoup ton idée de béguin « à la sauvage », quick and lovely !
    comme toi j’ai appris le point mousse vers 8 ans et puis j’ai oublié…
    j’ai commencé la couture il y a 5 ans et je suis accro !
    quant au tricot, je m’y suis mise il y a 2-3 ans grâce à une amie qui voulait m’offrir un trendy châle et à qui j’ai finalement demandé de me remontrer le point mousse, on s’en est fait chacune un – le même – et c’était parti ! maintenant je suis complètement accro ! (dès qu’arrive septembre, j’ai du mal à coudre et je me jette sur ma laine !)
    j’en suis à mon 8e trendy (la folle) et, depuis peu, j’ai décidé de me lancer dans des trucs un peu plus compliqués. j’ai tricoté mon premier bonnet pour l’une de mes filles (avec des côtes youhou), d’ailleurs j’ai mis sur mon blog le lien vers le tuto que j’ai utilisé si ça t’intéresse, il est très simple et super bien expliqué ! (http://lesreloux.canalblog.com/archives/2015/12/10/33048279.html)
    j’ai fait pas mal de snoods aussi pour mes filles, pour moi et même pour mon mec (mais il ne le porte quasiment pas…)
    pour finir, bravo pour ton joli blog et pour toutes tes chouettes idées ♥

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *