DSCF9772
,

DSCF9772

Dans les yeux de Matilda il y a du bleu, du gris, du marron

Il y a moi la plupart du temps, et puis papa et Mona, souvent.

Il y a l’objectif de l’appareil qui la mitraille pour ne pas en perdre une seule miette

Il y a nos sourires gagas

Les yeux de Matilda sont toujours bienveillants : ils ne voient pas les cernes, la tâche de vomi sur le pyjama, les cheveux pas coiffés

Les yeux de Matilda ont été bien sérieux tout un temps, comme s’ils portaient toutes l’inquiétude du monde. Aujourd’hui ils sont rieurs tout le temps, comme s’ils avaient tout oublié et n’avaient gardé que le meilleur : l’innocence.

Dans les yeux de Matilda il y a les paysages du TGV qui défilent

Il y a la laine de mon gilet, là tout contre, le temps de les fermer

Il y a moi qui m’habille au loin

Il y a le ballon rose accroché à la poussette

Il y a ces livres rien que pour elle qu’elle semble déjà apprécier

Il y a le hochet Winnie l’ourson, qui sort de je ne sais où, pas très joli mais qu’elle aime tant

Dans les yeux de Matilda il y a des grands-parents gagas et des tonnes d’amis qui lui sourient

Il y a nos téléphones en Facetime avec les gens qu’on aime et qu’on ne voit pas souvent de l’autre côté

Il y a les enfants d’amis qui font de leur mieux pour être le plus doux possible

Il y a ses mains qu’elle découvre et qu’elle aime beaucoup

Dans les yeux de Matilda il y a de l’amour à revendre.

Quand on est parents, il y a des hauts, des bas. Il y a les grandes joies, les petites peines. La perfection n’existe pas, nulle part. Mais à quoi bon culpabiliser ? Il suffit de se plonger dans les yeux de son bébé, ils ne jugent jamais vous verrez. Dedans vous serez toujours un parent presque parfait, tout simplement parce que vous faites de votre mieux et puis que vous êtes là, à parler d’une petite voix un peu débile… Alors vous voilà, avec vos yeux qui brillent face à ses yeux qui vous sourient.

 

 

DSCF0658
,

DSCF0648

Bon sang j’ai envie de printemps !

Les vacances de Pâques arrivent à grand pas et j’ai autant envie d’aller voir la mer que de batifoler dans les champs. Evidemment un peu de shopping s’impose ! Ça y est Mademoiselle Matilda passe au 6 mois, et on n’est toujours par raccord avec les vêtements de Mona (qui avait 6 mois en plein mois de décembre…). J’ai donc cherché des jolies pièces pleine de motifs, les fleurs les rayures (et les pois), vous le savez c’est mon dada !

DSCF0650

J’ai trouvé des pièces hyper mignonnes sur le corner « Vraiment trop mignon » du site La Halle. J’adore leur motif fleuri de la saison et les molletons sont vraiment tous doux ! Pour info il y a -30% sur votre article préféré jusqu’au 2 avril, je dis ça je dis rien…

DSCF0658

DSCF0661

Merci beaucoup à La Halle pour ces jolis cadeaux printaniers, tout est sur le site ou en boutique.

Veste matelassée à capuche

sweat à fleurs

pantalon à fleurs

marinière

chaussures bébé bleu marine

Restez dans le coin, bientôt un chouette concours avec La Halle pour gagner une tenue complète…

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2017_0313_01160400

2017_0313_01160400

L’autre jour j’ai crié fort mon désespoir sur Instagram : voilà 5 mois et demi que je n’ai pas eu une nuit complète… Insomnies de fin de grossesse, puis nouveau-né, puis bébé qui dort 6-8 h pendant 2 semaines et puis en fait non : se réveiller toutes les 3 heures c’est quand même vachement plus drôle ! Je sais que Matilda est encore petite, mais je sais aussi qu’elle n’a pas vraiment faim et qu’elle est capable de dormir longtemps puisqu’elle l’a déjà fait.

J’ai reçu près d’une cinquantaine de messages (peut-être même plus) me donnant des conseils, astuces, mais aussi de solidarité d’autres mamans qui ne dormaient pas, souvent depuis bien plus longtemps que moi d’ailleurs. Alors je me suis dit que ces conseils pouvaient être précieux pour vous aussi et que c’était un peu dommage de les laisser moisir dans une boîte mail.

2017_0312_01210800

Ces conseils les voici, en vrac, j’espère qu’ils pourront vous aider !

(Attention, il s’agit de conseils dispensés par des mamans, parfois ayant demandé conseil à leur pédiatre ou pas. N’hésitez pas à prendre un avis auprès de votre pédiatre / PMI si besoin)

  • Eloigner le bébé de la chambre des parents et le faire dormir dans sa chambre ou dans une autre pièce.
  • Lui donner un peu d’eau au biberon
  • Envoyer le papa dire au bébé que ce n’est pas l’heure de manger, que maman dort et lui donnera à manger demain matin
  • Faire du cododo pour rassurer le bébé et le nourrir si besoin sans trop se réveiller
  • Lâcher-prise, ne pas regarder l’heure, se dire que ça ne durera qu’une période et dormir dès que possible en journée pour tenir le coup
  • Consulter un ostéopathe pour régler les éventuels soucis de digestion ou positions qui pourraient le réveiller
  • Surélever un peu le matelas avec une cale pour les bébés qui régurgitent
  • Donner un bain le soir avant de dormir quelques gouttes d’huile essentielle de camomille ou de lavande
  • Laisser pleurer en allant rassurer toutes les 5 min en prononçant toujours les mêmes mots, fermes mais bienveillants
  • Installer une routine du coucher
  • Stopper le sein, la tétine et les bras pour bercer pendant la nuit. Laisser pleurer si les pleurs ne sont pas continus, être là et rassurer en touchant le ventre.
  • Emmailloter le bébé pour éviter les réveils entre les différentes phases de sommeil
  • Attention aux pics de croissance notamment pour les bébés allaités
  • Donner un biberon de lait tiré plutôt que le sein un peu trop câlin
  • Faire juste un câlin sans tétée
  • Le diversification entre 4 et 6 mois et les purées le soir pour les bébés affamés peuvent aider à dormir
  • Proposer plus de tétées en journée
  • Lui proposer de dormir sur le ventre (oui oui même si c’est interdit)
  • Savoir repérer les signes de fatigue pour coucher son bébé au moment où il a sommeil
  • Info allaitement d’une maman auxiliaire de puériculture et doula : la maman a un pic de prolactine entre 00h et 4h qui permet de maintenir la production de lait. Si bébé dort trop, le lait peut être moins abondant par la suite
  • Demander conseils à la consultante en parentalité Aude Becquart

Il y a évidemment le conseil récurrent d’arrêter le sein le soir et de donner un bib de lait artificiel + céréales selon l’âge. En ce qui me concerne j’ai envie de continuer d’allaiter pour le moment. Par ailleurs, j’ai eu plusieurs messages de mamans qui m’ont dit que le fait de passer au bib n’avait absolument rien changé et qui regrettaient… Ainsi que d’autres de mamans dont les bébés n’étaient pas allaités mais ne dormaient pas pour autant.

Quelques idées de livres :

  • Le sommeil, le rêve et l’enfant de Marie Thirion
  • Au dodo les petits d’Anne Wahlgren
  • Pour un sommeil paisible et sans pleurs d’Elisabeth Pantley
  • 120 astuces pour que bébé fasse ses nuits de Marjolaine Solaro

Je vous remercie toutes mille fois pour tous vos bons conseils et vos gentils messages de soutien, on est sur la bonne voie, du moins je l’espère ! Evidemment si vous avez de nouveaux conseils ou expériences à partager, n’hésitez pas !

Je vous souhaite une bonne nuit et surtout plein de courage à tous les parents qui ne dorment pas assez ou très mal !

DSCF0640

DSCF0640

Quoi de mieux qu’une bonne lecture pour passer un bon week-end ?

En général je suis toujours déçue par les livres que me conseillent les libraires… c’est un peu absurde parce que pourtant j’ai été libraire. Mais là, Philippe du Comptoir des mots (librairie dans le 20e) a tapé dans le mille ! Je lui ai dit  » tu as lu des trucs bien dans la rentrée de janvier ? »

Il m’a montré Dans la forêt de Jean Hegland chez Gallmeister.

Je lui ai dit « heu c’est pas trop trash ?  » Parce que je connais un peu Philippe et puis parce que je suis une chochotte et que je me méfie de Gallmeister après Sukkwan Island. Il m’a dit « non tu peux y aller ! » Big up Philippe, tu avais raison, j’ai kiffé !

Allez l’histoire :

Nell et Eva sont deux sœurs de 17 et 18 ans, pleines de rêves pour leur avenir,  le bel âge comme on dit. Elles vivent avec leurs parents en plein coeur de la forêt des Redwoods au-dessus de San Francisco, un peu isolées du monde. L’une rêve d’intégrer une grande école de danse, l’autre espère aller à Harvard. Mais voilà, le destin en a décidé autrement : le monde vacille. Virus qui tue, guerre civile, on n’en sait pas beaucoup mais concrètement il n’y plus ni téléphone, ni électricité, ni essence, beaucoup de gens sont morts, d’autres ont fui…

Après le décès de leur parents, elles sont livrées à elles-mêmes, face à leur propre survie. Les rêves s’évanouissent petit à petit jusqu’à devenir si futiles. A quoi bon vouloir devenir danseuse quand il n’y a plus de musique ? On vit avec elles dans leur petite maison de la forêt. Les journées s’égrènent puis les saisons. Alimenter le feu, prendre un bain, lire, danser, tout en se souciant des denrées qui s’épuisent…

Elles sont bien décidées à survivre, à s’adapter. En ouvrant grands leurs yeux elles vont porter un nouveau regard sur la forêt qui les entoure : leur meilleure alliée finalement.

J’ai adoré lire le quotidien de ces deux sœurs, leur histoire, leur relation et leurs émotions. On les voit grandir, un peu malgré elles, et pourtant on sent leur enfance est encore si proche.

Bref allez-y !

DSCF0128
,

DSCF0125

Maman, je peux dire bonjour à ma sœur ? Coucou ma biiiche ! Je peux lui faire un bisou ?

Coucou ma poulette !! tu as passé une bonne journée hein ? Toi aussi un jour tu iras à l’école

aaaaaaaaaah

Qu’est-ce que tu racontes hein ? Tu manges ta main ? Tu veux ta tétine ?

eeeeeeeeeeeeeeuh

Raaaah Maaaaman, elle vomit un peu ! beurk c’est dégoûtant !

aaaaaaaaah hihi

L’était une p’tite poule grise qu’allait pondre dans l’égliiiseuuh…

eeeeeeuuuuuuh hi

Tu sens bon, t’es comme un sou neuf ! Tu veux que je te raconte Paddington ? T’as faim?

Ben pourquoi tu râle ? Moi je joue avec toi ! J’te préviens si tu râles je te rends à Maman !

Mamaaaan Matilda elle veut pas jouer avec moi ! Tiens prends ta tétine.

Je peux voir son caca ? aaaaaah c’est dégoûtant !

Mamaaaan attends moi pour le bain de Matilda ! Je peux t’aider ?

T’aime les massage de ta grande sœur ? regarde je plante les petites graines sur tes petits pieds !

Pfffff vous vous occupez toujours de Matilda, moi j’en ai marre.

Matilda, arrête de crier, tu me fais mal à la tête là !

Ainsi font font font les petites marionnettes ! Mais ouiii ma biche ! Mais ouiii !

Je peux la porter ? rohlala t’es lourde quand même ! Chut chut ça va alller. Tu veux que je te berce ?

Câlin câlinette, Ma mie ma minette, c’est sur tes genoux, que c’est le plus doux !

DSCF0128

On les observe, on sourit, on s’attendrit, on a la larmichette à l’œil, on râle aussi.

C’est fou d’assister à la relation de deux sœurs en train de se tisser. Plus la petite s’éveille, plus la grande s’intéresse.

On nous demande quasi systématiquement « comment ça se passe l’arrivée de Matilda avec Mona? »

Super bien, tellement bien même ! ça parait fou ! Pas de jalousie ou si peu. Pas d’hostilité, pas un seul mauvais geste ou mauvaise intention.

Evidemment elle cherche à se faire remarquer de nous, évidemment les soirées sont parfois un peu compliquées mais je crois qu’on arrive à lui accorder du temps.

Elles ont 56 mois et 3 mois, nous avons 31 ans et 34 ans, et nous n’avons pas fini de grandir, tous ensemble.

 

C’est marrant c’est souvent au lit le matin qu’elles échangent le plus, j’ai plein de jolies photos d’elles en pyjama. Il faudrait que je les réunissent un jour !

Un petit mot sur le pyj de Matilda : c’est la créatrice Jeanine de la toute petite marque Comète Paris, qui nous l’a offert. Il est beau, il est tout doux, les pieds se rabattent ou s’ouvrent pour laisser les petits pieds et surtout un double zip permet de changer la couche hyper facilement, même en pleine nuit dans le coaltar ! Une belle invention !