DSCF5061
,

DSCF5003Elle a préparé son cartable, y a mis son doudou, sa tétine dans la petite boîte. Elle savait que ça voulait dire pas de tétine dans la classe. Elle a admiré les étiquettes fraise sur ses vêtements, son cartable et son doudou. Elle s’est habillée et puis s’est laissée coiffer un peu plus facilement que d’habitude. Elle avait déjà son cartable sur le dos depuis 20 min quand on a fermé la porte de la maison. J’ai senti à quel point elle était fière bon sang, gonflée à bloc de fierté de toute cette nouveauté ! L’école, le graal.

Sur le chemin je la sentais impatiente puis on est arrivé devant l’école, à 2 min, et on attendait avec tous les enfants que les portes ouvrent. Elle observait surtout. On est rentré, on connaissait le chemin de la classe. Elle a cherché son prénom, et très fièrement toujours, a accroché son manteau, son cartable puis a enfilé le petit collier avec son prénom, qui lui était destiné.

En rentrant dans la classe, elle ne s’est pas allongée par terre comme elle peut faire parfois, elle est allée timidement mais sûrement dire bonjour à la maîtresse.

Et puis la séparation a été difficile. Elle a compris que ses copains de crèche ne viendraient pas, qu’elle ne connaissait ni les autres enfants, ni les adultes. Et avec tous ces enfants qui pleuraient autour, difficile pour elle de retenir ses larmes.

C’était très court puisqu’il fallait les récupérer à 11h20. Pas le temps de faire beaucoup d’activités donc. Hier soir en se couchant elle m’a dit la phrase qui m’a le plus tordu le bide jusqu’à présent : « je veux pas retourner à l’école demain, parce que moi je reconnais pas du tout mes copains. » Je lui ai dit combien c’était normal d’avoir peur quand on ne connaissait pas, mais que très vite ça irait mieux. Que moi aussi j’avais eu peur parfois, mais que pour se faire des copains il suffisait de demander leur prénom et si on peut jouer avec eux.

Ce matin à l’école, elle s’est installée à côté d’une petite fille et nous a dit « au revoir, à tout à l’heure ! » et je sais que si j’avais pu tendre un peu l’oreille j’aurai entendu « je m’appelle Mona, toi comment tu t’appelles? »

DSCF4997

DSCF5025

DSCF5061

Merci à Petit bateau pour cette jolie tenue de rentrée que j’ai choisie un peu mix & match comme d’habitude ! Des pois des fleurs des rayures, il faut au moins ça pour commencer l’école!

Cartable Sergent Major (datant d’il y a 2 ans)

Tennis Zara kids

DSCF4931
,

DSCF4931

Ça fait presque un an que je me dis que Mona est prête pour l’école, elle m’épate avec son autonomie légendaire! Donc après 3 ans de crèche et une personnalité bien affirmée et très curieuse, je crois qu’elle est bien parée!
On m’a beaucoup demandé si je l’avais bien préparée et j’ai souvent répondu « préparée à quoi? » Et finalement je me rends compte qu’on lui a parlé assez peu de l’école.
Bien évidemment on a fait la visite, durant laquelle j’ai pris des photos que l’on a regardées plusieurs fois ensemble. On lui a dit que la crèche était terminée, qu’elle irait dans sa nouvelle école, là où il y a un potager et des escargots. On a acheté un livre récemment qui raconte la journée, on a parlé de la maîtresse et surtout du doudou et de la tétine qu’il faudrait bien ranger dans son casier. Le tout par petites bribes, de temps en temps. On va lui parler du cartable ce soir!
Finalement on n’avait pas envie d’en faire un événement, quelque chose qu’elle attendrait impatiemment au risque d’être déçue ou qu’elle pourrait appréhender, sentant de l’attente de notre part. C’est dans l’ordre des choses, la suite logique de ses 3 ans en crèche, de son évolution. Tout simplement parce qu’elle a grandi.
J’aime voir les choses de cette façon, je trouve ça rassurant pour elle comme pour nous.

Je lui fais confiance, je sais bien que même si elle ne retrouvera aucun de ses copains de crèche (malheureusement) elle va vite faire connaissance avec les autres et s’en faire de nouveaux ! J’aimerais être une petite souris pour l’observer !

Je sais aussi qu’elle versera sûrement sa petite larme façon semblant ou torrent comme elle a toujours fait jusqu’à présent à la crèche, mais qu’au bout de 5 min ce sera vite oublié.

Tu commences un long parcours ma poulette, dont tu ressortiras adulte, en ayant appris un paquet de choses ! J’ai hâte de te voir rentrer et nous raconter tous tes nouveaux petits savoirs! Que tes éclats de rire illuminent la cours de récré ma jolie! Je te souhaite la meilleure des rentrées!

DSCF4930

DSCF4934

DSCF4932

IMG_6211
,

IMG_6211

Mona a eu 3 ans et je peux vous dire qu’on les a fêté dignement!

3 jours d’anniversaire, et mon petit doigt me dit que ce n’est pas fini!

Mona aime les fraises, c’est indéniable… fraise par ci, fraise par là, le thème de son anniversaire était tout trouvé. Quelques copains pour fêter ça, la BO des Aristochats en fond, des ballons qui volent… Je ne vous raconte pas le bonheur de ma poulette!

P1100307

P1100305

P1100315

Pour la table : Fraises fraîches, cerises, fraises Tagada et Pavlova aux fraises pour le gâteau d’anniversaire!

J’avais fait des fraises en papier téléchargées ici chez Oh Happy day, que j’avais disposé sur la table et dans un cageot de fraises récupéré chez le maraîcher. Pour le reste, une déco rouge à pois blanc avec une petit touche de bleu (j’aime bien le bleu et le rouge ensemble ^^).

Les napperons, serviettes, assiettes, gobelets, ballons, lunettes fraises et petits cadeaux pour les enfants viennent de chez Sweet Party Day. Les caissettes fraises Rice viennent de chez Loulou Addict. Le pot à Citronnade vient de chez Action (merci Céline!)

DSC_1345

P1100310

Vous m’avez demandé la recette de la citronnade fraise-menthe, la voici :

Remplir d’eau au 3/4, ajoutez 4 citrons pressés, 3 cuillères à soupe de sucre, une barquette de fraises coupées en deux, 3 branches de feuilles de menthe. Mélangez bien et laisser infuser. Remplissez le dernier quart de glaçons avant de servir!

P1100320

DSC_1391

P1100339

IMG_6218

IMG_6231

DSC_1373

P1100357

IMG_6232

Vous l’aurez compris : on s’est régalés, Mona chouette s’est éclatée et a été bien gâtée!

Merci aux copains d’être venus de loin et de moins loin, merci à Laure d’avoir pris son après-m’ vendredi pour m’aider avec les copains de crèche ! Oui je suis comme ça moi, j’organise 2 anniversaires 2 jours de suite! Merci au Papy Barbapapa! Merci à Sweet Party Day pour la déco!

Et merci à tous d’avoir été là pour notre Mona !

Happy lundi

IMG_3011
, ,

IMG_3093« Maman, je veux aller à la plage, pour faire du radinage, avec mon seau et ma pelle! Et aussi manger une glace à la fraise! »
C’est la première chose que me disait Mona en se réveillant, tous les matins, pendant à peu près 2 semaines…
Et l’autre jour, en choisissant une couronne à paillettes pour l’anniversaire de Sunny, elle a repéré un seau en métal, accompagné d’une jolie pelle et d’un râteau de jardinage. C’était le coup de foudre. Alors j’ai craqué, je lui ai offert, et j’ai admiré, d’un regard amusé, ses yeux plein d’étoiles !
Et elle a attendu impatiemment, en jardinant pour de faux sur le tapis de sa chambre, le moment où elle pourrait manier sérieusement la pelle et le râteau, et remuer le sable et la terre.

Le week-end suivant nous sommes parties en Vendée toutes les deux et je me suis promis de passer mes journées dehors avec elle, et même aller à la plage si on le pouvait.
Bingo, il a fait un temps radieux, et je me suis délectée de son plaisir, mais aussi de son sérieux et de sa grande concentration. Je regardais ma parisienne, sortir comme elle le souhaite, enfiler se bottes sur son pyjama, son manteau, et aller trifouiller les cailloux. Quel plaisir de l’emmener à la jardinerie, choisir des fleurs de toutes les couleurs à planter ensemble dans le jardin! Quel bonheur d’aller respirer l’air frais de la mer, et de faire des châteaux de sables et des pâtés à n’en plus finir. Et l’émerveillement de voir cette complicité avec ma petite sœur, quand toutes les deux partent au loin pour remplir le seau d’eau.

Ce week-end là on a pris l’air, le grand et le vrai, avant de retourner dans la pollution et la grisaille. Et figurez-vous que j’ai sacrément aimé mettre les mains dans la terre moi aussi et préparer un joli bouquet pour mes grands-mères. Nous avons également fait un bouquet thaïlandais à la manière de Camille et Violette, et je ne vous dis pas ce que ça m’a fait de voir Mona aussi fière d’elle!

C’est fou les enfants. Ça rend précieux chaque moment mais surtout chaque petite action qui nous paraît insignifiante mais qui pour eux sont si lourdes de sens et de bonheur.

En attendant le retour du beau temps à Paris et ailleurs, j’espère que cette bonne dose de fleurs vous mettra du baume au cœur!

IMG_3011

IMG_3009

IMG_3113

IMG_3101

IMG_3117

IMG_3115

IMG_3056

P1100151

P1100151

P1100163

Processed with VSCOcam with m5 preset
,

Processed with VSCOcam with m5 preset

ça fait 1 mois…

1 mois que je la regarde, fascinée, que je l’écoute, émerveillée

1 mois qu’elle change à vue d’oeil, tellement que je la reconnais à peine par moment, que je n’en crois pas mes yeux et mes oreilles.

ça fait 1 mois que Mona a radicalement changé, comme une mue qu’elle aurait effectuée, pour laisser sa peau de bébé et devenir définitivement une petite fille. Et depuis 1 mois, je savoure le calme après la tempête (jusqu’à la prochaine je ne suis pas naïve).

L’automne a été difficile, je ne vous le cache pas. Quand j’ai lu l’article de Marjolie Maman, qui disait que 2 ans et demi était définitivement son âge préféré, je me suis dit « mais comment est-ce possible? ». C’est un âge fascinant c’est sûr, la regarder évoluer, parler de mieux en mieux, acquérir de plus en plus d’autonomie. Mais c’est aussi l’âge des contradictions, de l’opposition, celui où on vit avec Dr Jekyll et Mister Hyde. Que c’est dur de voir son enfant en colère, tellement qu’il est capable de sortir de ses gonds plusieurs fois par jour pendant de très longs moments. Comme il est difficile de lire la panique dans ses yeux quand ça arrive, puis son désarroi et son épuisement une fois la crise passée. Quelle culpabilité de se sentir impuissants face à cette rage et parfois si impatients et intolérants.

Je crois que dans ces moments il n’y a pas de mode d’emploi. Chacun fait de son mieux, comme il le peut. En ce qui nous concerne, nous avons essayé d’être le plus patients possible, quand nous en étions capables bien sûr. Je crois que je n’avais jamais exploré autant les limites de moi-même. La plupart du temps j’ai attendu que l’orage passe, en isolant Mona, tout en restant là juste à côté, à sa disposition quand elle aurait besoin de mes bras pour se consoler. Et une fois la crise passée, on faisait le câlin du siècle et on essayait de comprendre ensemble pourquoi elle avait été en colère et comment il faudrait réagir la prochaine fois. Ecouter, mettre des mots sur sa colère, pour ensuite se faire écouter et poser nos limites… pffiou quel boulot.

Et puis 2 belles semaines de vacances…

IMG_2006

Bonjour Mona la douce!

Durant ces deux semaines, Mona a mis les colères de côté ou presque, elle a abandonné définitivement les couches pour les toilettes. Elle a commencé à raconter, raconter et raconter encore, des histoires, sa journée, ses petites blagues, ses jeux, ses envies…

Aujourd’hui les colères sont de l’histoire ancienne, ou presque. Mona est propre et parle parfaitement bien. Elle se déshabille toute seule, et sous la douche elle met bien la tête en arrière pour qu’on lui rince les cheveux, sans crier. Elle n’a presque plus peur de l’aspirateur, du sèche-cheveux et du mixeur. Les cauchemars et les angoisses du soir se sont apaisés (et nous avons récupéré nos soirées). Elle dit « oui papa, oui maman » « oh pardon, je suis désolée » « je vou-drai de l’eau s’il-te-plait maman ». Je dis « Non Mona » elle répond « oh c’est dommage ». Chaque contrainte du quotidien est presque devenue facile.

Mona joue de plus en plus seule, tranquillement, commence à se faire de vraies histoires avec tous ses petits personnages. Elle réussit à canaliser beaucoup plus son énergie et ses émotions. Elle est autonome sur plein de choses, elle vit sa petite vie, et quel bonheur de ne plus avoir à la surveiller en permanence.

Et nous? Nous on se repose, on observe, on sourit, on s’attendrit, on souffle… On profite de cette période de grâce et on s’émerveille devant cette nouvelle petite fille qui a laissé sa peau de bébé. Cette petite fille c’est la nôtre, et nous en sommes tellement fiers !

Tu peux grandir tranquille Mona, on est là, on t’entoure, on t’écoute, mais on te laisse faire. On apprend aussi tu sais, et une chose est sûre, on fait de notre mieux pour toi.

IMG_2104