Ta petite main bien au chaud dans la mienne

Un samedi matin à Biarritz il y a eu la Toute-petite-main dans la mienne sur la plage, en allant vers les rochers découvrir les crabes et les crevettes. Cette Toute-petite-main me lâchait pour courir patouiller dans les mini-piscines d’eau de mer. Puis elle revenait, plus fraîche, détendue, un peu mouillée et pleine de sable pour serrer la mienne à nouveau.
Un lundi matin de rentrée à Bordeaux, il y a eu la Plus-si-petite-main dans la mienne, tendue, stressée. Cette Plus-si-petite-main n’avait pas du tout envie de lâcher la mienne pour aller courir. Elle aime encore se blottir mais ça arrive moins souvent bien sûr, elle aspire à la liberté d’habitude. Elle a moins besoin d’aide. Elle veut être plus grande qu’elle n’est. Ma main a savouré cette Plus-si-petite-main dans la sienne. Elle a essayé de lui passer plein de bonnes énergies, de la force, et du courage aussi.

C’est assez banal finalement de tenir la main de son enfant. Pour le stabiliser lors des premiers pas, pour traverser la rue en toute sécurité, pour l’aider à s’endormir le soir, pour le faire sauter dans la rue, pour l’aider à monter l’échelle du toboggan…
On lui tend la main, on lui tient la main souvent sans y penser, comme on respire. Un automatisme protecteur d’adulte envers un petit dont on ne se rend pas compte la plupart du temps.

Mais il arrive souvent que mon cœur fasse un bond quand une petite main se faufile dans la mienne. C’est fou comme les 4 petites mains de mes fillettes épousent parfaitement les miennes, comme si c’était fait exprès. Je ressens souvent un bien-être immédiat, exactement comme ce que l’on appelle « un geste signal » en sophrologie.

Samedi et lundi matin, j’ai savouré ces instants, légers pour l’un, un peu plus lourd pour l’autre mais tellement plein de sens et d’intensité.

« Ta petite main bien au chaud dans la mienne » c’est une chanson que l’on adore, de Nathalie Tual, issu du livre à écouter « Bulle et Bob à l’école »

Share

8 comments on “Ta petite main bien au chaud dans la mienne

  1. Anne-Charlotte (moi aussi)
    9 septembre 2019 at 19 h 15 min

    J’aurai pu l’écrire… enfin, en moins bien tourné et moins poétique aussi…
    Bref c’est très vrai et très beau!

  2. Elsa
    9 septembre 2019 at 20 h 21 min

    Je me souviens, quand elle ne marchait pas encore, trouver le temps long avant que ça n’arrive : elle petite bipède marcher à côté de moi, sa toute-toute-toute petite main dans la mienne… Et maintenant qu’elle a grandi je savoure souvent ce moment là !

  3. Marie*
    10 septembre 2019 at 11 h 37 min

    Petites mains d’apour❤️❤️

  4. Marie*
    10 septembre 2019 at 11 h 38 min

    D’aMour

  5. Laetitia
    11 septembre 2019 at 17 h 48 min

    Je me fais ces mêmes réflexions trop souvent ! C’est souvent le kiff total !

  6. Meugleu
    12 septembre 2019 at 8 h 57 min

    Trop mignon 🙂

  7. Lilou&Cie
    12 septembre 2019 at 10 h 08 min

    Mon fils, pour dernier, mon petit plus si petit de 10 ans ne veut plus me donner la main et depuis 3 ans… De le voir grandir, ce fut le plus difficile, ne plus lui donner la main pour traverser, pour l’accompagner, pour lui donner de l’énergie et mon amour…

    • mybrouhaha
      12 septembre 2019 at 12 h 36 min

      oh mince, oui je comprends tellement !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *